JE SUIS ce que JE SUIS




En visitant mon site, j'ai eu envie de vous partager ma présentation - ma page À propos - et j'ai rencontré un frein. Je me rends compte que ce que j'étais n'est plus. Je suis toujours cela, et bien plus...ou bien moins. Je vous livre donc une réflexion sur "mon" Etre, qui est aussi le vôtre.


Verbe être, verbe suivre, les deux?

Qui suis-je? Est-ce que je me conforme à ma nature de mouton qui se repère aux sonnailles pour me diriger dans le paysage de ma vie, en m'appliquant à suivre un troupeau formé de moutons qui comme moi suivent les sonnailles anonymes?


Est-ce que j'affirme être, cet être figé qui ne veut pas changer, s'accrochant à son rocher; comme on dit "je suis comme cela et on ne me changera pas". Dans ce cas on parle d'ego et non plus d'Etre. Ce que tu vois, c'est moi, c'est tout moi, et tu m'acceptes comme cela. L'apparence fait loi.


Est-ce que je marche sur les pas de ce JE SUIS qui est l'essence même de mon être, écoutant sa vérité profonde. Je fais fi des apparences, des sonnailles et autres appels pour n'écouter que l'appel intérieur et le suivre.


Certaines traductions entretiennent le doute: "JE SUIS le chemin." Cette affirmation voudrait qu'on tourne toute notre attention vers le guide puisqu'il est le chemin. Il n'y a rien à chercher en dehors de nous même, tout est là. D'ailleurs, Jésus aurait dit: "JE SUIS est le chemin". Cela change tout. Le chemin du coeur est celui de notre Etre. Il n'a jamais voulu être un Dieu, mais un éclaireur de ce que chacun a en lui.


Alors qui suis-je?

Qui je suis n'est pas qui je crois être car JE SUIS bien plus que cela. On peut s'élever toujours plus haut - vers la Lumière-, on peut aussi choisir de plonger dans ses profondeurs pour y trouver une lumière noire et brillante. Passer des portes pour lâcher des voiles, des pans de peur, de colère, de cuirasse, d'écorces, d'ego. "Heureux les simples en esprit..." L'esprit, le spiritus des alchimistes, anime l'âme. Si j'accepte cette quête d'infini, je nais chaque jour à un nouvel être plus proche de JE SUIS, l'Esprit du grand Tout, du


Rien. Chaque fois que la joie m'habite, le couloir du coeur s'expand dans l'infinitude de l'amour du JE SUIS.





37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout