Rechercher
  • Mylène Planchais

JE parle de MOI


Chaque fois que j'ouvre la bouche, je ne cherche qu'à parler de moi. C'est parfois assez maladroit. Je critique, je juge, je commente. L'autre me permet de me différencier et devrait donc m'aider à parler de moi ouvertement. Hélas, on nous a tellement appris que c'est égoïste de parler de soi, qu'on ne sait plus parler que de l'autre ou sur l'autre. Il est alors indispensable de traduire en langage clair les besoins cachés derrière tous ces jugements.

Quand je pratique la reformulation empathique, j'illumine les paroles de jugement.

Quand Katarina, championne de scrabble lance à ses amis:

"Vous avez vu les deux boulets avec qui je vais jouer!" ,

elle a certainement à coeur qu'on la reconnaisse dans sa compétence. En matière de scrabble, elle est une référence. Elle a aussi un furieux besoin de reconnaissance et tient à ce qu'on la distingue par ce point d'honneur, qui peut avoir pour fonction de masquer des failles vécues douloureusement. Les personnes timides par exemple, sont capables de faire un cinéma incroyable sur une scène pour cacher leur timidité! Paradoxe!


J'ai alors le choix de répondre à Katarina:

- Tu vas le prendre dans la tronche le boulet!

ou bien

- Ben oui, c'est vrai que nous, on ne t'arrive pas à la cheville. Tu es trop forte. D'ailleurs je ne sais même pas si on doit jouer. Ça ne va pas être marrant pour toi.

Dans ces deux cas, il n'est pas certain que le jeu ait lieu. Katarina sera privée de son plaisir favori et ne pourra alors faire valoir la discipline où elle excelle et où elle se sent exister.


Il reste deux solutions: m'écouter moi, ou donner de l'écoute à l'autre

- Quand j'entends ces paroles, je suis déçue et je ne sais plus si j'ai encore envie de jouer, parce que j'ai besoin de respect et de bonne humeur pour m'amuser - même si c'est un jeu sérieux.

- Quand tu parles de 2 boulets, veux-tu faire le troisième pour t'amuser avec nous? Ça va être ardu pour nous d'avoir une adversaire comme toi, et un vrai challenge. Partante?


Une touche d'humour tire d'embarras de façon légère, en tournant en dérision la poudrière.

Notons encore que si l'attitude des joueurs est très différentes au départ, ils se rejoignent tous sur la plate-forme des besoins (respect, jeu) , chacun nourrissant ses besoins à sa façon.

Atelier de Communication Bienveillante à Taden

3ème mercredi de chaque mois 19h-21h30

38 vues