Rechercher
  • Mylène Planchais

Faire le puffer Fish??

Stratégie de défense pour prendre soin de soi et de l'autre.

En Août 2012, lors d'un rassemblement autour de "la CNV et l'Education", je rencontrais Marianne Göthlin, formateur CNV suédoise, membre fondateur de la première école "girafe". Je garde d'elle précieusement l'enseignement du puffer-fish dont je voudrais ici vous transmettre l'esprit. Le puffer-fish ou poisson diodon, est un petit poisson qui a la particularité d'augmenter de volume et de sortir des piquants en cas de danger. Marianne nous a appris la sagesse que nous pouvions tirer de ce petit poisson.

Les humains sont des êtres de jugement. Cela fait partie de nous. Il est donc totalement irréaliste de dire à propos de soi ou dire aux autres que "l'on ne doit pas juger". Lorsque nous recevons une parole stimulus et que nous sentons la moutarde nous monter au nez, le rouge au front, notre corps se liquéfier, il peut être salutaire de gonfler, agrandir notre espace intérieur (et sortir nos piquants) , pour mettre de la distance et de la protection entre ce qui est dehors et ce qui est dedans. Prenons alors le temps de crier à l'intérieur, notre colère, notre détresse, notre indignation. Vidons, déballons = dégonflons la balle...pas tout de suite. La vague émotionnelle passée, soufflons ou soupirons un grand coup, pour évacuer le souffre (principe alchimique) . Cherchons le mot qui identifie le sentiment présent, et identifions le besoin criant, en lien avec ce sentiment. Ça fait du bien, ça rassure d'identifier ce qui se passe en nous. Nous commençons à récupérer notre stabilité et à dégonfler notre Diodon. La dernière étape consiste à poser - si nécessaire - une parole ou un acte afin d'éviter à ce tsunami de revenir.

Vous pouvez créer un ancrage corporel de votre puffer-fish afin de le connecter à chaque nouveau tsunami (une main sur le nombril, ou sur le plexus, ou tout autre geste de votre choix). Et puis vous verrez qu'au fil de notre stabilisation émotionnelle, les tsunamis se transforment en vagues. Je rappelle que la vague est le mouvement de la vie, l'information qui précède la forme, la fréquence.

Atelier pratique de Communication Bienveillante à Taden (22100)

le 3ème mercredi, 19h - 21h30 - mylene.planchais@gmail.com

0 vue